Chelsea, retour sur de très bons débuts inattendus

Le Mercato de cette année a été mouvementé et de nombreuses rumeurs ont circulé cet été concernant un départ de Hazard de Chelsea cet été. Le Real Madrid aurait proposé plus de 120M d’euros, trop peu pour notre club londonien, qui avait informé Eden qu’il ne partirait pas. Des discussions pour un nouveau contrat sont d’ailleurs en route. Les arrivées de Kepa, Jorginho et Kovacic sont venues renforcer l’effectif et avec celle de Sarri, Chelsea joue un tout nouveau football.

Le SarriBall est-il déjà implanté ? 

Sarri a déclaré en début de saison qu’il y aurait besoin d’un temps d’adaptation d’au moins deux mois des joueurs avant d’avoir des résultats concrets et la mise en place de ce que l’on appelle le SarriBall (surnom de son style de jeu, très offensif). Environ deux mois et demi après le début de saison, qui devait servir à « se mettre en place » donc, le club Londonien pointe à la 2e place, classement plus qu’honorable.
Alors, Sarri se serait-il trompé ? Le SarriBall se serait-il mis en place plus vite que prévu ?

Eh bien, probablement pas. Le jeu des Blues a semblé assez flou les premières journées, notamment à Huddersfield (3-0), se reposant uniquement sur des individualités et une équipe faible. Le second match, contre Arsenal, était peu maîtrisé sur le plan défensif et le match contre Newcastle a été gagné en fin de match (1-2).

Résultat de recherche d'images pour
Le Boss et Jurgen Klopp a Anfield lors de la victoire de Chelsea en Coupe

Le jeu s’est éclairci au fur et à mesure du temps, avec le match contre Cardiff comme exemple de ce que le SarriBall allait donner. Premier triplé pour Hazard depuis un bon bout de temps (2014) et performance collective au rendez-vous, Chelsea a enchaîné les victoires et s’est vu un peu ralentir avec 3 matchs nuls consécutifs en Premier League : West Ham à l’extérieur, Liverpool et United à domicile. On reste sur un très bon début de saison, avec un match très maîtrisé à Burnley (4-0) et contre Crystal Palace (3-1). Mais le SarriBall n’est pas encore arrivé à son apogée, loin de là. Maurizio Sarri a notamment souligné le fait que les blues doivent s’améliorer lors des phases défensives et, entre autre, lors des replis.  Les performances de certains joueurs laissent à désirer et la tactique n’est pas aussi bien huilée qu’elle le sera dans quelques mois. On attend avec impatience la réussite du système pendant l’année.

Résultat de recherche d'images pour
Barkley et Morata après le but de l’anglais contre Burnley

Le début de saison a quand même donné de nombreux points de réjouissance pour les fans de Chelsea :

Le début de saison étincelant est notamment dû au niveau d’Hazard au poste d’ailier gauche : 7 buts en 7 titularisations, 4 passes décisives, soit 11 contributions en 11 matchs. Et au-delà de l’aspect statistique, Hazard est le joueur le plus influent de l’équipe; il bouge énormément et chaque ballon qu’il touche peut faire but. Ses dribbles foudroyants, sa confiance actuelle et sa vision du jeu font de lui le meilleur joueur de Premier League en ce début de saison.

Résultat de recherche d'images pour
Le meilleur entraîneur de Premier League avec le meilleur joueur de Premier League

L’adaptation d’ensemble de l’équipe est visible : l’équipe sait jouer au football offensif et c’est un régal à voir. Les déplacements sont intelligents, les passes lumineuses de Rüdiger peuvent casser une voire deux lignes chaque match, les chevauchées d’Alonso apportent toujours du danger et le trio Jorginho/Kovacic/Kanté est très solide au milieu, notamment avec un Jorginho qui distille le jeu d’une manière parfaite (1er au nombre de passes en PL : 927 en 9 matchs). On peut aussi parler d’un Barkley de plus en plus étincelant sur le plan offensif, d’ailleurs buteur contre United (2-2) et Burnley (4-0).

Alors, bilan de ce début de saison ?

Le début de saison de Chelsea est l’embryon d’un style de jeu offensif qui lui réussira, c’est certain. Le niveau d’Hazard, Barkley et bien d’autres font briller le SarriBall. Cependant, il y a de l’amélioration à faire. L’équipe a besoin d’un grand buteur et de joueurs de qualité à tous les postes. En attaque, malgré son très bon dernier match, les performances de Morata sont globalement mauvaises et traduisent le terrible manque de confiance de l’Espagnol, de qui Sarri a souligné la fragilité psychologique. Pire, son concurrent Giroud, quant à lui, vient seulement d’ouvrir son compteur but cette saison (face au BATE Borisov, 0-1).
Cela reste donc le chantier principal du coté de l’ouest de Londres : renforcer l’effectif pour se retrouver au même niveau que Liverpool et Manchester City qui, eux, ont su dépenser et recruter là où ils en avaient besoin. Sinon, il n’y aura pas de lutte pour le titre.

Résultat de recherche d'images pour

Lire aussi : Arsenal – Un nouvel espoir !

@Edeniista – Pierre-Olivier Pitt

Un commentaire sur “Chelsea, retour sur de très bons débuts inattendus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s