Arsenal – Un nouvel espoir

Après une série de 11 victoires consécutives toutes compétitions confondues stoppée par Crystal Palace (2-2), il était temps de voir ce que donne Arsenal face à un gros morceau. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe ne nous a pas trompés sur son pedigree. Malgré la puissance évidente des Reds sur les Gunners, ces derniers ont réussi à arracher le nul (1-1) grâce à une ténacité que l’on avait pas vu depuis l’époque de Titi, Pirès et cie. Et quel plaisir de voir une telle intensité de jeu, après avoir galéré 10 saisons avec des Chamakh, Bendtner, Coquelin ou encore Mertesacker. Avec ces très belles performances, que peut-on espérer d’Arsenal cette saison ?

Un recrutement gagnant

Perso, je ne voyais pas Arsenal aller au-delà de la 6ème place cette année, au vu de la concurrence. Même si j’avais dès le départ confiance en la philosophie d’Emery, les recrutements qui ont été opérés n’inspiraient en rien un retour dans le Big Four. Pourtant, à y voir de plus près, ces nouvelles arrivées ont été fructueuses et peuvent laisser place à des ambitions d’autrefois.

0_Arsenal-Training-Session
Torreira & Guendouzi : young, fresh and green Gunners.

Guendouzi et Torreira sont venus alimenter un milieu en manque de combativité et de fraîcheur. Solides et techniques, les deux joueurs sont tout simplement les grosses surprises de cette saison, tant ils récupèrent de ballons et intensifient le style de jeu des Gunners. De plus, quand le premier aime offrir des balles en profondeur, le deuxième permet de poser le jeu avec sa science des passes courtes. Par ailleurs, le couloir droit a été renforcé par l’arrivée du vieux briscard qu’est Lichsteiner. Outre son expérience, c’est surtout la concurrence qu’il apporte à Bellerin qui permet à ce dernier de se dépasser et de davantage participer au jeu. Le portier allemand Leno fait également le taf (malgré son erreur contre Liverpool), et permet à Emery de pouvoir faire tourner ses gardiens. Car c’est un peu la tendance des grands clubs en ce moment, celle d’avoir deux gardiens de renommée internationale. Enfin, il y a le Grec Papasthopoulos qui effectue de bonnes prestations, mais qui reste encore en marge de progression. En tout cas, son lien d’amitié avec Mkhitaryan et Aubameyang sont un plus pour l’esprit du groupe.

L’apport d’Emery

Unai Emery iconsport_icon_38710899
El Maestro

L’aspect tactique le plus marquant du Arsenal millésime 2018-2019, c’est sa stratégie à l’espagnole. Les directives d’Emery sont de faire tourner la balle plus spontanément, de presser haut et d’apporter le surnombre dans la surface de réparation. On remarque le très petit nombre d’ailiers dans l’effectif (Auba et Iwobi, chose rare dans une équipe anglaise), mais le système mis en place permet à tout joueur offensif de chercher la profondeur. Résultat, Arsenal est la deuxième meilleure attaque de PL (25 buts) Le hic c’est que l’équipe n’est pas encore à fond, surtout à l’entame de match (17ème de Premier League si l’on compte uniquement les premières mi-temps). En plus, le technicien basque n’a pas toujours pas trouvé son XI de départ ce qui rend difficile d’obtenir un système bien huilé. Mais à terme, Arsenal risque de faire très mal dans leurs phases offensives.

On sent également que beaucoup de joueurs ont progressé sous l’ère Emery. Iwobi par exemple, que je trouvais très moyen à sa découverte, s’est muté en dynamite capable de déstabiliser les défenses avec ses dribbles et ses accélérations, et a amélioré sa justesse technique. Il est d’ailleurs à l’origine du but égalisateur de Lacazette contre Liverpool, via une passe lumineuse. En parlant du loup, l’ancien Lyonnais a engrangé plus de confiance cette année, et en est à 7 buts et 3 assists, toutes compétitions confondues. Xhaka a aussi retrouvé de sa superbe puisqu’il évolue désormais au sein d’un milieu plus sûr, et dépanne même parfois en défense latérale gauche. Özil et Mkhitaryan en mode n°10 foutent également d’énormes pressions sur leurs adversaires.

arsenal
Le but égalisateur de Lacaz’ contre Liverpool
Lire aussi : Chelsea, retour sur de très bons débuts inattendus

Tourner la page Wenger

Les Gooners savent. Le départ de Wilshere nous a tous fait un petit pincement au cœur… mais il était nécessaire. L’ancien prodige anglais a perdu son niveau d’il y a quelques années, après de multiples blessures. C’est symptomatique d’une ère qui est maintenant révolue, celle de Tonton Arsène Wenger. Ses fidèles soldats que sont Ramsey et Cech jouent tous les deux matches. D’ailleurs, le Gallois ne va sûrement pas être prolongé cette année. Koscielny est out jusque décembre, mais rien ne dit qu’il entrera dans les plans de Emery à son retour, tant Holding semble faire son trou. Walcott, Giroud, Oxlade, Cazorla… En une année civile, ils sont tous partis, laissant de la place à Emery pour démarrer son chantier sereinement. Sa prochaine action devrait être en défense btw, tant cette zone reste encore loin derrière les cadors anglais (14 buts encaissés contre une moyenne de 6,75 buts pour les quatre premiers actuels).

emery
Passation de pouvoir

La jurisprudence Ferguson nous avait appris que remplacer un type qui a dirigé un club pendant au moins 20 ans n’est pas chose aisée. Emery semble déjouer les pronostics en faisant d’Arsenal un futur prétendant au titre… mais ce ne sera pas pour cette année. City, Chelsea et Liverpool semblent encore trop au-dessus potentiellement parlant pour pouvoir être rattrapés par les Gunners. Par contre, Tottenham ne s’est pas bien renforcé et commence à montrer ses limites ; Manchester a repris le chemin des victoires, mais Mourinho est à court d’idées. Le chemin vers la fameuse 4ème place paraît donc être toute tracée pour Arsenal cette année. Mais au final, peu importe le résultat qu’aurait été le choc contre Liverpool, ça faisait un bail qu’on avait pas kiffé un match des Gunners ! « We’ve got our Arsenal back ! ».

Andy RZA

2 commentaires sur “Arsenal – Un nouvel espoir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s